Alexandra Collin est une amoureuse du grand air. Ses poumons et son inspiration se nourrissent à même les grands espaces et les humeurs changeantes du fleuve Saint-Laurent, auprès duquel elle réside depuis toujours. Il gronde en elle ce besoin de raconter la fluidité de l’eau, le contraste des couleurs, et d’y inclure un aspect humain, trace de son empathie débordante pour autrui.

 

Alexandra est fascinée par la nature humaine, dans sa complexité, son intensité et sa sensibilité. Peut-être est-ce en raison de son parcours éclaté, de ses intérêts diversifiés ou de son désir d’aider, mais elle a toujours eu ce besoin de connecter avec l’autre, en premier dans son travail en tant qu’orthophoniste et, aujourd’hui, entièrement grâce à ses créations. L’art fait partie inhérente de qui elle est : initialement, celui de la photo, qui lui a valu maintes reconnaissances et, enfin, c’est aujourd’hui dans la peinture qu’elle a l’impression de vraiment s’épanouir. Son art est un délicieux mélange d’émotions humaines et des aléas de la nature. C’est une représentation des plus fidèles de la personne qu’elle est.

 

Artiste autodidacte, elle a déjà réussi à se tailler une place dans la communauté des arts de la région de Québec, notamment en étant sélectionnée à ses deux premiers symposiums, celui du Village en arts de St-Nicolas ainsi que celui du Salon régional des arts de Chaudière-Appalaches.  

 

Sa démarche artistique réside principalement dans la fluidité : rien n’est statique, pas même elle, lors de la création de ses peintures. La musique emplit son espace et elle se laisse entraîner par le rythme de la création, des contrastes, des irrégularités. Ses peintures, dans leurs mouvements accidentels et planifiés, agissent comme miroir de la vie. Pour Alexandra, peindre consiste en une déconstruction des images qui vivent déjà dans sa tête, en l’extraction de couleurs et de textures, jusqu’à ce que les émotions et les tons existent à leur état le plus brut. Elle crée avec tout ce qui se trouve à sa portée (mains, pinceaux, spatules). À l’acrylique, avec des pastels à l’huile ou bien encore à l’aide d’un crayon, sur toile ou sur papier, tout peut être utilisé afin de donner vie aux émotions à vif qui sont à la base de ses œuvres. Selon elle, connecter, avec un humain, une toile ou une émotion : voilà la plus belle façon de se sentir, l’espace d’un instant, complètement en vie.

Écrit par Marie-Christine Chartier

 

Alexandra Collin 

Artiste peintre

Région de Québec, Lévis, Chaudière-Appalaches info@alexandracollin.com

  • Pinterest Alexandra Collin Art
  • Instagram AlexandraCollin

© 2020 - Alexandra Collin

Tous droits réservés. Les oeuvres et les photographies présentées sur ce site sont régies par les lois du droit d'auteur.